De mes yeux la prunelle

Création 2008

Tous, nous avons quelque chose en commun, c’est d’avoir habité dans une femme pendant neuf mois. Et c’est aussi puissant qu’une bombe. Ce sont les femmes qui font les enfants, tandis que les hommes, de simples détonateurs, doivent se contenter de gouverner. Le poids des magies n’est pas discutable. Ici, peut-être que nous sommes à un point de bascule. Après la belle partition amoureuse qui précède généralement la conception d’un enfant, les choses entre
Elle et Lui se défont vite.

La grossesse de la femme devient interminable, surréaliste, soixante-trois mois ! Il faut dire que dans ce voyage qui s’étend, le ventre et son passager, sont devenus d’une rare clairvoyance face à l’obésité du monde et il y a de quoi se retenir, serrer les cuisses et le coeur. Et la femme ne se décide pas, se rétracte, incapable d’en finir… Alors, quelle solution ?…

Heureusement comme toujours la réponse est là, tout près, à la hauteur de la tragédie, immense et simple…

Générique :

• Texte, mise en scène, scénographie : Jean Cagnard

• Jeu: Catherine Vasseur • Lumière : Nanouk Marty

• Costumes: Ghislain Wilczenty

• Décor: Christian Geschvindermann

• Photographe: Ernesto Timor

• Diffusion / production: Paul-Marie Plaideau – Tél : 06 10 02 20 40

Co-production :

• Cie 1057 Roses

• Le Périscope – Nîmes

• Adda – Scènes Croisées de Lozère

Partenariats :

• Théâtre de Bligny (91)

• Lycée agricole Marie Durand, Rodilhan (30)

• Théâtre de L’L (Bruxelles)

 

Dossier « De mes yeux la prunelle »