La distance qui nous sépare du prochain poème

Création 2012

Tout le long de son existence, on le sait, l’homme se déplace de poème en poème. À peine en a-t-il quitté un qu’il cherche à rejoindre le prochain car l’état transitoire n’est acceptable que dans cette recherche. Mais parce que la planète tourne rien n’est acquis définitivement et cet état n’a pas la particularité de durer. Comme il nous a absorbés, le poème nous régurgite, nous écarte de sa protection pour nous convier à avancer jusqu’au prochain.

Il y a donc un chemin à faire, comme un collier se construit en accumulant des perles. Au bout du compte, c’est peut-être l’enroulement du chemin sous les semelles qui crée le poème. Va savoir. C’est un endroit qui existe parce qu’on a avancé, une sorte de matière aussi géniale que l’alcool ou le miel, parce que sans s’en rendre compte on a fini par marcher sur la bouche, au plus près des frottements.

Nous n’avons pas à faire à un texte dramatique mais plus sûrement à une matière textuelle dont la dramaturgie se situe dans le voyage. Comme le cerf-volant nécessite d’être amarré pour voler, nous avons voulu reproduire, cette relation entre le réel et l’imaginaire, cette tension. Amener la métaphore au niveau du sol pour la rendre concrète et tracer alors dans l’espace la distance qui nous sépare du prochain poème, par touches successives, comme on met un pied devant l’autre.

Générique :

• Texte : Jean Cagnard

• Conception, mise en scène : Catherine Vasseur et Jean Cagnard

• Avec : Jean Cagnard, Julie Läderach – violoncelliste, Catherine Vasseur

• Collaboration artistique et Scénographie : Cécile Marc

• Lumières : Nanouk Marty

• Univers sonore : Loïc Lachaize

• Régie son : Alexis Pawlak ou Loïc Lachaize

• Accompagnement de projet : Paul – Marie Plaideau

• Administration : Les Petits Papiers

• Production : Compagnie 1057 Roses

Aides à la résidence :

• Théâtre du Périscope – Nîmes

• La Baignoire – Montpellier

Accueils en répétition :

• Théâtre de Clermont – L’Hérault, scène conventionnée pour les écritures poétiques et scéniques

• Commune de Lattes – Théâtre Jacques Coeur

• Association Pneu Pno – Bordeaux

 

Remerciements chaleureux à Christine, Jacques, Jean-François, Joël, Léo, Nino, Madeleine, Pierrette, Sébastien et Sylvain

 

Ce spectacle, sélection 2012/2013 du Collectif En Jeux, reçoit le soutien de Réseau en scène Languedoc-Roussillon

 

« La distance » Plaquette

Dossier technique « La Distance »